Papillon et charançon du palmier

Papillon et charançon du palmier : Nouveau traitement preventif et curatif contre le papillon et le charançon du palmier ! Disponible dans notre jardinerie à Fréjus, nos traitements à base de nematodes (vers microscopiques )

Prenez contact avec notre jardinerie pour toutes autres informations sur ce nouveau produit qui vous permettra de vous débarasser de ces nuisibles !

En sovoir plus sur le papillon et charançon du palmier :

PAYSANDISIA ARCHON :

PAYSANDISIA ARCHON

Ce redoutable papillon (lépidoptère) a été introduit en Europe par le biais d’importations en provenance d’Argentine de divers palmiers, Trithinax campestris, Butia yatay, Trachycarpus fortunei. En Argentine, Brésil et Uruguay, ce ravageur a été peu étudié car il ne constitue pas un problème agricole grave.

En Europe, 10 genres de palmiers sont connus comme plantes hôtes  de ce palmivore : Brahea, Butia, Chamaerops humilis, Livistona, Phoenix, Sabal, Syagrus, Trachycarpus, Trithrinax et Washingtonia.

Ce papillon a été repéré en Espagne, dans les régions de Valence et de Catalogne, et en France en PACA (Provence Alpes Côte d'Azur), notament dans notre région du Var et Languedoc-Roussillon.

Sa présence a été confirmée dans certaines pépinières italiennes, et plus récemment dans un jardin privé de la côte du Sussex au Royaume-Uni.

RHYNCHOPHORUS FERRUGINEUS :

rhynchophorusc’est un charançon de 2 à 2,5 cm de long, rougeâtre avec des rayures noires sur les élytres. Les pièces buccales se trouvent au bout d’une trompe appelée rostre.

La larve blanche à tête brune fait tout son cycle dans la palme. On a signalé ce ravageur sur le palmier à huile, puis sur le dattier, il est originaire des zones tropicales d’Asie du sud-est et de Polynésie. A partir de 1995, on signale des dégâts dans le sud de l’Espagne.

A raison de 3 ou 4 cycles annuels, on estime que la population de cet insecte est multipliée par 10 à 50 tous les 4 mois, ce qui explique sa vitesse de propagation actuelle.

Les symptômes :

On peut détecter des trous à la base des rachis, la présence de sciure sur le stipe, des perforations des palmes, la présence de cocons.

Certains palmiers attaqués réagissent en formant des rejets inhabituels.

Les palmes jaunissent, dessèchent, une attaque grave entraîne la mort du palmier.